MC aime J'ai perdu mon corps

23 novembre 2019 à 05h00

Retenez le nom de Jérémie Clapin. Son premier film d'animation, J’ai perdu mon corps, est unique, beau, surprenant, captivant et poétique. C'est mon dernier coup de coeur MC aime à voir par exemple au Rex de Chatenay-Malabry ou au Sélect d’Antony comme dans beaucoup de cinémas en France.

Une main "se réveille" alors qu’elle est enfermée dans un sac en plastique à l'intérieur d'un réfrigérateur, dans un probable laboratoire médical. Elle parvient à s’échapper, évidemment d’une façon totalement incroyable. Commencent alors ses innombrables aventures, à la recherche éperdue du corps auquel elle appartient et qui est celui d’un jeune homme qui s’appelle Naoufel.

Chaque plan est une surprise. La bande-son est prodigieuse, au service de scènes d'angoisse, de poésie et d’humour. L’histoire est très touchante et finalement plausible. C’est le miracle du surréalisme quand il est au service du talent.