Bilal Hassani : L'interprète de Roi est accusé d'antisémitisme et de s'être moqué des attentats de 2015

04 février 2019 - 144 vues

Le représentant français à l’Eurovision Bilal Hassani est au coeur d’une polémique suite à la publication d’anciens tweets postés en 2014, jugés antisémites. Dans une interview publiée par le Parisien, le jeune garçon se défend.

« Je ne considère pas qu’Israël soit responsable de crime contre l’humanité, ce n’est pas du tout mon opinion. Je suis tellement heureux d’y partir pour l’Eurovision. Quant à Dieudonné, je ne sais même pas qui il est. ». Dans une interview accordée au Parisien, le chanteur âgé de 19 ans se défend et tient à mettre les choses au clair.

Bilal Hassani est accusé d'antisémitisme par des internautes, qui ont exhumé des captures d'écran de tweets datés de 2014. À l’époque, le jeune garçon qui était âgé de 14 ans affirme qu’il partageait son compte Twitter et son mot de passe avec plusieurs personnes et qu’il n’était pas courant de ce qu’il se passait sur son compte : « J'allais sur Twitter une fois tous les six mois et je ne savais pas ce qu’il y avait sur mon compte ». 

Fatigué d’être la cible de nombreux trolls et haters, le jeune homme doit faire face à une nouvelle accusation. En effet, une vidéo de lui adolescent circule sur Internet dans laquelle on peut le voir danser et chanter dans la rue face caméra: "La France a beaucoup souffert, attentat par-ci, attentat par-là !" . Henri Leroy, sénateur Les Républicains, demande que le jeune homme soit "écarté" de l’Eurovision.

L’interprète de Roi se justifie et déclare qu’il s'agit d'une parodie de la vidéo d'un jeune homme célébrant la victoire des Français en Coupe du monde 2018. Bilal Hassani affirme au Parisien que « Les gens l'ont reprise en chansons, elle a inspiré des chorégraphies. Et j’en ai fait une aussi avec mes potes. Il n’y a rien de malveillant ».

Pour Bilal Hassani toutes ces accusations sont menées par "des trolls d'internet qui savent très bien ce qu'ils font".

Le jeune chanteur est victime de haine homophobe en ligne pour laquelle il a porté plainte contre X .